Que faire en mars dans notre région méditerranéenne ?

Le climat méditerranéen comporte des différences qui offrent la possibilité de cultiver la multitude des légumes mais aussi quelques contraintes qu'il faut connaître et maîtriser pour une parfaite réussite de son potager.


Différences et contrainte du climat méditerranéen

Contrasté est le terme qui convient le mieux aux température méditerranéenne. Les étés sont très chauds et très secs, les orages violents ne sont pas rares en automne et le printemps est souvent instable, quant à l'hiver, il est majoritairement doux mais venteux. Avec de tels contrastes, et par sa nature même, le sol est souvent dégradé, pauvre et caillouteux.


Comment amélioré le sol sous ce climat ?

La sècheresse est une des caractéristiques de ce type de climat. Si le sol est argileux, il peut alors se craqueler en été rendant les apports en eau et en nutriments difficiles. S'il est sablonneux ou calcaire, il se réchauffe très vite et ne retient pas l'eau ce qui peut devenir effroyable lors des chaudes journées venteuses pour les végétaux cultivés. Il faut donc améliorer le sol.

Une solution consiste à semer des engrais verts en automne qui permettront à la fois de limiter l'érosion mais aussi d'ameublir et d'enrichir la terre pour les cultures à venir.

Une autre, qui n'est pas incompatible avec la première, consiste à faire des apports conséquents en matières organiques comme du fumier ou du compost afin de relancer l'activité micro-organique du sol, de le rendre plus fertile et d'améliorer sa capacité à retenir l'eau.


Comment aménager son terrain ?

· Les vents violents posent souvent problème. Installez des haies autour de votre potager face aux vents dominants pour protéger vos cultures et créer un micro-climat plus tempéré. L'évapotranspiration sera ainsi bien plus limitée.

· Espacez bien vos planches afin que les plantes puissent profiter d'un maximum de surface au sol et prenez soins d'éliminer les adventices qui leur feraient alors une trop grande concurrence en eau et en nutriments.

· Pour éviter de vivre avec la binette à la main, paillez copieusement le sol (couche de 20 cm) ce qui empêchera la levée des herbes indésirables tout en préservant la fraîcheur du sol, et limitera aussi les arrosages.

· Si vous plantez des végétaux comme l'épinard, les diverses salades, le radis ou le cresson, pensez à apporter un ombrage sur la planche en été.


Que planter dans cette région ?

L'artichaut se plaît particulièrement dans ces potagers, car son feuillage argenté et coriace réfléchit la chaleur. Le thym, le romarin et toutes ces aromatiques sont aussi très bien adaptées à ce climat particulier ainsi qu'au sol très drainé, que l'ail, l'oignon et l’échalote apprécient tout autant.

La culture de toutes les plantes demandant fort ensoleillement et chaleur est alors possible : piments, tomates, aubergines, melons, pastèques, chayottes, cacahuète, mais aussi poivrons .