Qu’est-ce que le mildiou ?

Salut les potagistes amateurs ou aguerri, aujourd’hui je vais vous parler de la maladie du mildiou au potager.

Le mildiou est un champignon dont les spores hivernent sur les restes des feuilles atteintes. Transportées par le vent, elles se déposent de pied et pied et se développent avec l'humidité, par temps de pluie ou à la faveur de fortes rosées. Le mildiou fait partie des maladies fréquentes : il s'attaque notamment à la vigne entre le printemps et l'été, mais aussi à d'autres cultures potagères, en provoquant des dégâts très visibles.


A quoi le reconnait ‘on ?

Le mildiou a une apparence très caractéristique : on dénote des sortes de "taches d'huile" sur la face supérieure des feuilles, suivies d'un feutrage blanc symétrique sur la face inférieure. Problème : les grains atteints diminuent puis se dessèchent complètement, d'où atteinte importante de la récolte. Le mildiou s'attaque à d'autres cultures que la vigne. Peronospora sparsa s'attaque au rosier (l'idéal est de traiter avant la formation des bourgeons avec une décoction de prêle). Phytophtora infestans hiverne sur la pomme de terre et la tomate. La lutte préventive est plus efficace, mais en cas d'attaque de l'oxychlorure de cuivre associé à une décoction d'ortie ou du Bio-S peut permettre de lutter.


En prévention :

  1. À l'achat, choisir des variétés annoncées comme peu sensibles

  2. Une bonne fertilisation rend les plants plus résistants

  3. Tailler les rameaux et les attacher correctement, pour favoriser une bonne aération et un séchage rapide

  4. Ramasser et brûler soigneusement les feuilles à l'automne

Traitement :

L'attaque peut être forte, et l'extension de la maladie est souvent très rapide. Il est alors nécessaire de traiter, tous les 8 jours, par pulvérisation d'un produit contenant du cuivre : bouillie bordelaise par exemple. Evitez l'application en période de floraison, en raison des brûlures qui pourraient en découler.

9 vues0 commentaire