Ma passion pour les palmiers

Hé les amis (es) jardiniers , futurs jardiniers ou même non jardiniers mais qui aiment la nature . Depuis une bonne vingtaine d’années je me suis trouvé une passion pour les arbres exotiques , hier je vous parlais des cactées , ce matin je vous parle des palmiers et de toute variétés . Mon premier palmier que j’ai acheté était un Phoenix à l’époque je travaillais à Carqueiranne et j’avais fait avec un fournisseur local une foire aux plantes et quand je voyais le prix d’un palmier chez un pépiniériste ou jardinerie dans un pot de 15 cm je trouvais cela exorbitant aux environs de 50 à 70 francs (7,60 à 10,70 € ) environ à l’époque , mais ce fournisseur vu le prix qu’il pratiquais en vente client lui était de 35 à 55 francs (5.3 à 8,4 € ) environ je profitais donc pour me faire plaisir parce que à l’époque cela représentais quand même une belle somme , vous dire que maintenant avec l’inflation de l’Euro c’est pas mieux , enfin pour un palmier de 50 cm de haut c’était bien . Donc celui-ci on l’avait planté au coin de la piscine de l’époque et par manque d’expérience pendant 2 ou 3 ans je disais à Lolo il pousse pas il végète dans ces années là il n’y avait pas encore internet ça balbutiait au 56k et ça coutait très chère au niveau forfait pour quelques heures de connections . De ce fait pas de recherche comme on le fait maintenant , mais un jour mon voisin et ami d’enfance de Lolo passe devant et nous dit “ça fait longtemps que tu l’as ce palmier ” on lui répond ” 3 ans environ et il pousse pas ” et la il rigole et dit faut tailler les feuilles du bas et tu laisses juste un plumet de 2 ou 3 feuilles , ce qu’on a fait et en quelques années il nous a rattrapé en hauteur facilement 2 m et une bonne circonférence , malheureusement il a attrapé le charançon rouge est on a été obligé de faire venir une société mandaté pour le faire abattre car pour cela il y a une règlementation sévère , cette société Crauroise donc locale faisait en même temps de la recherche pour élaboré un traitement contre ce fléau , pour dire les précautions qu’il prenait et de la larve à la bestiole tout en découpant le palmier en rondelle ils ont fait des prélèvements qui ont dû bien servir puisque ils ont fini par trouver un produit qui d’après les articles et reportages vus a la tv par aspersion sur le haut par drone pour atteindre le cœur du palmier à l’air de fonctionner . Enfin tout cela ne m’a pas décourager d’avoir des palmiers que je chouchoute et surveille de très près .


Le palmier dont je vous parle depuis le début de l’article était de la même variété que celui-ci mais bien sur bien plus haut et gros , ce palmier par recommandation de la société précédemment cité n’a pas été taillé pendant plusieurs années car les charançons rouge attaque l’endroit de la taille la ou l’arbre est blessé par la coupe , ensuite une autre recommandation ou conseil ne pas taillé au printemps car c’est a ce moment là que l’attaque est plus virulente donc faire la taille durant l’hiver et je peux vous dire que tout les ans depuis 3 ou 4 ans il ne reste que 2 ou 3 rames dessus preuve que ça pousse vite , la d’ailleurs je vais pas tarder a le tailler comme les autres qui commencent à prendre du volume .


Ce palmier Washingtonia à une histoire , car celui-ci au début était dans un pot à l’abandons dans un coin , il végétais même c’était quelqu’un qui me l’avait donné , et un jour j’ai dis je tente de le planté quand même dans l’autre coin de la piscine pour faire pendant avec celui qui a été attaqué par les charançons rouge mais il était tellement petit qu’a chaque fois que mon beau-père passait la tondeuse il le coupé presque a ras , quand je lui disait il me disait de toute façon il poussera jamais le tronc est trop petit .

Comme vous pouvez le voir sur la photo il s’est bien rattrapé , Et cette année il a même fleuri chose que je ne sait pas sur cette variété . Et lui aussi a besoin d’une bonne taille .



Celui-ci a droite été découvert par hasard , il a une dizaine d’années , tondu lui aussi plusieurs fois et par accident , on a fini par y mettre un piquet de 1 mètre de haut pour le repéré , tout les ans il est taillé et la aussi il va y passé sous peu car en plus pour passer la tondeuse autour pas évident , en début de saison je suis passé trop près et me suis ouvert au niveau du mollet en m’accrochant ces épines qui sont a la base des feuilles et qui coupent comme du rasoir.


Ci dessous un Palmier Phoenix au niveau de mes serres et du potager à coté du composteur découvert lui aussi en retirant un gros seau dans lequel avait poussé un troène et un murier de platane , il était caché tout contre .

Au dessus a droite encore un palmier Phoenix , je dirais 2 car il y a 2 tronc cote a cote , découvert dans le cannier en faisant un grand nettoyage avec Nico et mon voisin pendant le confinement de mars , celui-ci nous devons le déterré afin de le placé dans un espace plus grand et plus libre .

Et ci contre a gauche le petit dernier que Lolo a trouvé démarqué dans un magasin de grande distribution et qui était tout desséché . pour l’instant il est toujours dans le pot au coin du garage a l’abri le temps de reprendre des forces et qu’on lui trouve un bel emplacement .

Bien sur pour tailler tout ces arbres il n’y a rien que mieux qu’une scie sabre sans fil et qui est moins dangereux qu’un tronçonneuse. celle-ci est d’un rapport qualité prix intéressant et fait partie des meilleurs ventes Amazon

voila tout pour ce matin je vous souhaite une bonne journée les amis(es)

0 vue0 commentaire