La saison des aromatiques commence !

Salut les potagistes amateurs ou aguerri, aujourd’hui je vais vous parler des aromatiques. La saison des aromatiques est proche ; si vous souhaitez profiter au plus vite de leurs multiples saveurs dans les salades ou sur les viandes, c'est le moment de réfléchir à leur installation.


Quantifier

Choix d'aromatiques en jardinerie

Avant de se lancer dans les plantations ou les semis d'aromatiques, il est nécessaire d'évaluer ses propres besoins et d'observer ce que chaque pied d'aromatique peut fournir. On distingue diverses catégories dans le développement des aromatiques

  • Les « arbustives » ou « buissonnantes » comme le laurier-sauce, le genévrier, le romarin ou la lavande. Un pied offre feuilles, fleurs et fruits en quantité suffisante pour une consommation courante. Cependant, n'hésitez pas à les utiliser pour agrémenter une haie variée qui viendrait border le potager.

  • Les vivaces « semi-arbustives » et les « rampantes » comme le thym, la mélisse ou la menthe. Utilisées plus régulièrement en cuisine, un ou deux pieds supplémentaires seront appréciés.

  • Les annuelles telles que le persil, la coriandre, le cerfeuil ou l'aneth. Elles sont les plus consommées ; sans hésitation, semez,semez ...

Placer

Aromatiques dans un carré du potager

De culture facile, les aromatiques se plient à nos envies ; en pleine terre ou en pot, en plates-bandes dans le potager ou sous la forme d'un jardin d'herbes, tout est possible du moment que l'on respecte leurs exigences en matière d'arrosage, d'ensoleillement et de nature du sol. Les aromatiques de soleil (thym, romarin...) ont besoin d'un sol drainé, voire sableux tandis que celles de la mi-ombre (persil, livèche...) préfèrent un sol plus riche.


Afin de s'affranchir en partie de ces contraintes, peut être fait le choix de la culture en pots qui permet d'offrir à la plante un support de culture adéquat et de la mettre à l'abri du froid si nécessaire.

Une fois les contraintes de culture prises en compte, d'autres critères entrent en jeu dans le choix du placement des aromatiques.

· Les grandes : certaines plantes comme l'angélique ou la livèche sont très hautes. Afin que leur développement ne gêne pas celui des autres aromatiques en leur faisant de l'ombre, il faudra plutôt les placer en fond de jardin ou à l'écart.

· Les envahissantes : la menthe est l'exemple type de l'aromatique qui a la mauvaise habitude de se propager. Afin de faciliter la maitrise de son développement, pensez à l'isoler ou à la cultiver en pot.


Agencer

3 pieds d'aromatiques dans une jardinière

Près de la maison : si vous souhaitez profiter au mieux de vos aromatiques, il faut les avoir à portée de main. Sinon on a vite fait de les oublier, surtout s'il pleut ! Tout le monde n'a pas la chance d'avoir le jardin sur le pas de la porte de la cuisine, aussi vous pouvez opter pour deux solutions.

·


Et si vous disposez de suffisamment de terrain et que vous avez du temps à y consacrer, ne boudez pas l'occasion de réaliser un jardin d'herbes. Quel que soit sa forme, carrés structurés pour un entretien facilité ou jardin naturel pour tirer le meilleur parti de l'espace, la palette des aromatiques est suffisamment variée pour que vous puissiez créer un lieu à la fois productif et ludique, une invitation à la flânerie.

Quelques indispensables

Quelques pots toujours à portée de main...

Basilic, Bourrache, Ciboule, Ciboule de Chine, Cerfeuil, Ciboulette, Estragon, Menthe, Origan, Persil, Romarin, Sarriette, Sauge officinale, Thym

Rappel : Les semis des aromatiques se pratiquent du milieu à la fin du printemps.

9 vues0 commentaire