L’arrosage du potager

Salut les potagistes amateurs ou aguerri, aujourd’hui je vais vous parler de l’arrosage et des besoins en eau suivant les plantations.

Les légumes du potager n'ont pas tous les mêmes besoins en eau. Selon la profondeur à laquelle la plante cherche l'eau, fréquence d'arrosage et quantité d'eau indispensables varient énormément. Les salades ont leurs racines en surface, et des feuilles toutes tendres : elles ont besoin de beaucoup d’eau. Les racines des salades s'enfoncent au maximum d'une vingtaine de centimètres, ce qui impose en outre de faire attention quand on bine ou qu'on gratte le sol.

D'autres légumes, comme les choux et les haricots, développent leurs racines jusqu'à 50 cm de profondeur, asperges et tomates arrivent parfois à 1m20 ! La couche de terre formée par les 20 premiers centimètres dessèche plus rapidement : l'arrosage doit être plus fréquent. Pour atteindre la couche moyenne située entre 50 cm et 1m20, il faudra arroser moins souvent, mais en plus grande quantité pour que l'eau pénètre le sol en profondeur. Un apport de 10 litres par m² peut s'avérer nécessaire pour atteindre les racines profondes des tomates... Inutile de vous rappeler les qualités d'un bon paillage ? Quand vous couvrez le sol avec les fameuses tontes de gazon et autres déchets verts, vous économisez de l'eau, et que dans le même temps vos plantes sont protégées contre les variations naturelles extrêmes. Ainsi, pendant une grande averse, la pluie ne tassera pas autant la terre, ainsi, les rayons du soleil ne brûleront pas les jeunes salades fraichement plantées.

Je ne vous apprendrai rien de neuf en vous disant de privilégier l'eau de pluie, et qu'à défaut, en laissant l'eau « du robinet » quelques jours dans un fût elle perd une partie de son chlore et s'enrichit en chemin avec toutes sortes de microorganismes.

Vous avez un puits ? Si votre sol est très calcaire, ce sera aussi le cas de l'eau que vous y puiserez... Avec un effet d'accumulation pas très favorable aux plantes. Le secret de l'eau de pluie ? Elle ne modifie pas le pH (acidité) du sol... Elle est donc là encore à préférer.

La bonne façon d'arroser

La façon d'arroser est aussi très importante. Vous pouvez raccorder un goutte-à-goutte à votre citerne, ou bien remplir des arrosoirs et arroser « à la pomme » au pied des plantes, mais jamais sur le feuillage ! C'est particulièrement vrai pour les poivrons, les tomates, mais aussi pour les concombres : à défaut, ils attrapent ce maudit champignon qui fait noircir et pourrir les plantes et leurs fruits.

16 vues0 commentaire